Programme de formation

Formation des élèves en cursus complet

Ils suivent la formation dans son intégralité

Formation des élèves en cursus partiel

Les personnes titulaires d’un des diplômes énumérés ci-après sont dispensées de certains modules d’enseignement

  • Diplôme d’état d’auxiliaire de puériculture
  • Diplôme d’assistant de régulation médicale
  • Diplôme d’état d’ambulancier
  • Baccalauréat professionnel ASSP (Accompagnement, soins, service à la personne)
  • Baccalauréat professionnel SAPAT (Services aux personnes et aux territoires)
  • Diplôme d’Etat d’accompagnant éducatif et social, diplôme d’Etat d’auxiliaire de vie sociale ou du certificat d’aptitude aux fonctions d’aide à domicile ou de la mention complémentaire aide à domicile, diplôme d’Etat d’aide médico-psychologique ou du certificat d’aptitude aux fonctions d’aide médico-psychologique
  • Titre professionnel d’assistant(e) de vie aux familles)
  • Titre professionnel d’agent de service médico-social
Le détail de ces cursus partiels est décrit dans l’annexe VII de cet arrêté.

Définition du Métier

En tant que professionnel de santé, l’aide-soignant est habilité à dispenser des soins de la vie quotidienne ou des soins aigus pour préserver et restaurer la continuité de la vie, le bien-être et l’autonomie de la personne dans le cadre du rôle propre de l’infirmier, en collaboration avec lui et dans le cadre d’une responsabilité partagée. Trois missions reflétant la spécificité du métier sont ainsi définies :

  • 1. Accompagner la personne dans les activités de sa vie quotidienne et sociale dans le respect de son projet de vie ;
  • 2. Collaborer au projet de soins personnalisé dans son champ de compétences ;
  • 3. Contribuer à la prévention des risques et au raisonnement clinique interprofessionnel.

Définition des soins à réaliser par l’aide-soignant

Les soins ont pour but de répondre aux besoins fondamentaux de l’être humain. Dans le cadre de son exercice, l’aide-soignant concoure à deux types de soins, courants ou aigus :

  • 1. Les soins courants dits «de la vie quotidienne »

L’aide-soignant réalise les soins sous le contrôle de l’infirmier. Les soins courants doivent permettre.
d’assurer la continuité de la vie dans une situation d’autonomie partielle et dans le cadre d’un état de santé stable, c’est-à-dire qui n’est pas sujet à des fluctuations, et constant, c’est-à-dire durable, qui ne varie ni ne s’interrompt.

Pour qu’un soin soit qualifié de soins de la vie quotidienne, deux critères cumulatifs sont à respecter :

  • 2. Les soins aigus

L’aide-soignant collabore avec l’infirmier pour leur réalisation. Pour qu’un soin soit qualifié de soin aigu, trois critères cumulatifs sont à respecter :

    Présentation du référentiel

    Les éléments constitutifs du diplôme d’Etat d’aide-soignant sont :

    • le référentiel d’activités du métier ciblées par le diplôme
    • le référentiel de compétences du diplôme
    • le référentiel de formation du diplôme
    • le référentiel de certification du diplôme : les compétences, les critères, les modalités et les outils d’évaluation

    Le référentiel de formation décrit, de façon organisée, les savoir-faire et les connaissances associées qui doivent être acquis au
    cours de la formation conduisant au diplôme. Il est élaboré à partir du référentiel d’activités du métier et du référentiel des
    compétences exigées pour le diplôme.

    Ce référentiel comprend :

    • onze compétences réparties en cinq blocs
    • dix modules d’enseignement en institut de formation
    • des stages cliniques dont le contenu est défini à partir des unités de compétences du diplôme professionnel.

    Chaque compétence est constituée d’un ensemble de savoir-faire et de connaissances mobilisées pour réaliser des activités et
    comporte un niveau d’exigence identifié.

    Principe et méthodes pédagogiques

    Progression

    Les instituts de formation sont responsables de la progression pédagogique de l’élève dans le cadre du projet pédagogique.
    Cette progression professionnelle peut se poursuivre dans un processus de formation tout au long de la vie et notamment
    contribuer à des évolutions dans le choix des métiers.

    Le découpage en modules de formation centrés autour de l’acquisition de compétences incite à l’aménagement de parcoursprofessionnels personnalisés.

    Initiative

    Les objectifs pédagogiques sont déclinés au sein des instituts de formation dans un projet pédagogique qui tient compte du
    contexte et des ressources de l’institut de formation. Les modalités de formation et les méthodes pédagogiques s’attachent
    à développer chez la personne en formation des capacités d’initiative et d’anticipation visant à un exercice professionnel
    responsable.

    Individualisation

    Un suivi pédagogique personnalisé est instauré. Il permet à l’élève de mesurer sa progression.
    L’équipe pédagogique met à la disposition de l’élève des ressources et des moyens qui le guident dans son apprentissage.

    Durée et caractéristiques de la formation

    L’ensemble de la formation comprend 44 semaines soit 1 435 heures d’enseignement théorique et clinique en institut de formation et en stage, réparties comme suit :

    • Enseignement en institut de formation : 22 semaines (770 heures)
    • Enseignement en stage clinique : 22 semaines (770 heures)

    Durant la formation, les élèves inscrits en cursus complet bénéficient de 3 semaines de congés.
    La participation à l’ensemble des enseignements est obligatoire.

    Organisation de la formation théorique

    L’enseignement théorique est réalisé sous forme de cours magistraux, de travaux dirigés ou de travaux pratiques en petits
    groupes d’apprenants permettant l’apprentissage progressif des gestes techniques nécessaires à l’acquisition des
    compétences.

    Accompagnement Pédagogique Individualisé (API) 35 h
    Suivi pédagogique individualisé (SPI) 7 h
    Travaux personnels guidés (TPG) 35 h

    Les stages

    Les stages peuvent être effectués dans différentes structures employeurs, publiques ou privées, du champ sanitaire, social
    ou médico-social, en établissement, en hospitalisation à domicile ou dans les services d’accompagnement et d’aide à la
    personne.
    Le parcours de stage comporte au moins une période auprès de personnes en situation de handicap physique ou psychique, et une période auprès de personnes âgées.
    Au cours de ces stages, l’élève réalise au moins une expérience de travail de nuit et une expérience de travail le week-end.

    L’évaluation des modules

    Les modalités d’évaluation et de validation sont spécifiques pour chaque bloc de compétence de formation et comportent des épreuves écrites, orales et/ou pratiques.
    L’évaluation des compétences acquises par les élèves est réalisée tout au long de la formation. Pour être reçu au DEAS (diplôme de niveau IV), il faut avoir validé chacun des 5 blocs de compétences nécessaires à la profession d’aide-soignant.

    Télécharger le programme